Affichage des ouvrages 21–40 sur 55

Capra Carnifex

Gautier Ducatez

Le professeur Morin emmène avec lui son complice le dessinateur Piczulski dans un coin de montagne reculé propice à de surprenantes découvertes.

Leurs explorations les conduiront sur la piste d’un animal mythique.

Cette fable écologique nous interroge sur les rapports entre l’homme et la nature, ce qu’il peut en faire et l’idée qu’il s’en fait.

 

Les passe-tableaux

Jean-Pierre Duffour

Suivez le Signor Leone, homme-félin aux pouvoirs magiques, dans son errance de tableaux en tableaux à la recherche de sa fille Lyla, kidnappée par le démon Bahamuth.

Pour cette histoire fantasque à la croisée de l’humour et du surnaturel, Jean-Pierre Duffour navigue dans les mondes parallèles avec couleur et poésie.
Tout en rendant un hommage malicieux à l’histoire de l’Art à travers les œuvres de Böcklin, Füssli et Kubin…

Le nouvel opus d’un auteur dont l’univers foisonnant s’enrichit depuis trente ans, dans la bande dessinée alternative comme l’illustration jeunesse.

Le doigt de Dieu

Ronny Edry

Fahad dérive dans Tel-Aviv, une bombe sur le ventre. Michal s’apitoie sur son doigt coupé tandis que son compagnon Ronny se débat contre la bureaucratie hospitalière.
Il est palestinien, eux israéliens. Leurs chemins vont fatalement se croiser.

D’inspiration autobiographique, Le doigt de Dieu est une satire sur les attentats terroristes autant qu’une peinture acide de la vie quotidienne dans cette partie du monde.

 

blog de l’album
site PeaceFactory

Lanmou

Jack Exily

Tranche de vie, amour tranché…
À travers l’histoire de Marianne et Gillien, Jack Exily parle des difficiles relations homme-femme et réalise, en filigrane, une peinture amère de certains aspects de la société antillaise.

Pause

Fabcaro

Comment un auteur gère et digère son succès…

On retrouve le talent de Fabcaro à dépeindre avec humour ses travers et défauts, à nous toucher mine de rien avec des sujets profonds.
A la fois chronique et journal de bord, l’ouvrage mélange planches, strips et dessins.
Un pêle-mêle calculé qui joue sur les respirations, les vides, les rythmes, comme autant de symboles amusés des doutes de l’auteur.

Steak it easy

Fabcaro

Ce type-là, sur la couverture, avec une espèce d’auréole, est le personnage principal de récits d’inspiration autobiographique. Ses problèmes de communication, de maturité et sa touchante faiblesse donnent lieu à des situations décalées voire absurdes.

Son auteur et alter ego a fait son chemin chez bon nombre d’éditeurs depuis la publication par la Cafetière de son premier album en solo, Le steak haché de Damoclès.
Sa force est de savoir nous faire rire de nous-mêmes, avec toujours une grande générosité derrière l’humour.

Steak it easy réunit trois parmi les premiers titres de Fabcaro :
Le steak haché de Damoclès, Droit dans le mûr et Like a steak machineparus de 2005 à 2009.

 

ParapléJack

Fabcaro

Comme le dit si bien le beau proverbe : « Tu dois accepter la vie telle qu’elle se présente mais mieux vaut faire en sorte qu’elle se présente comme tu veux qu’elle soit ».

Cet ouvrage rassemble l’intégralité des strips parus sur le site Mauvais esprit du 23 octobre 2012 au 8 avril 2014.

On n’est pas là pour réussir

Fabcaro

C’est quoi la vie d’un auteur de bande dessinée, être en dédicace, discuter boulot, subir les affres de la création, composer avec la famille ?

En strips de quatre cases – inédits ou principalement parus dans Zoo le mag depuis 2008 et, sous une autre forme, dans Jade – Fabcaro fournit quelques éléments de réponses…

L’album de l’année

Fabcaro

365 cases pour… 365 jours.
Tel est le pari de Fabcaro, qui livre ainsi des moments de sa vie quotidienne sur son année 2009.

L’auteur rentre plus encore « dans le vif » dans cet album hors collection, complémentaire de sa série démarrée en 2005 avec Le steak haché de Damoclès.

Entrez, entrez, faites comme chez vous. De toute façon, c’est un peu comme chez vous…

 

Achetez en ligne la version
écran ou Iphone sur

Rupture de stock

Like a steak machine

Fabcaro

A lire avec ses oreilles, voici des souvenirs liés pêle-mêle à des morceaux de chanson française, de rock, dance, pop, funk, soul, reggae…
Des titres sur lesquels Fabcaro a directement vibré ou qui sont, bien malgré eux, devenus la bande-son d’épisodes de sa vie.

Après Le steak haché de Damoclès puis Droit dans le mûr, ses récits d’inspiration autobiographique se prolongent avec un nouveau point de vue.

 

Retrouvez ce titre réédité dans Steak it easy

 

Achetez en ligne la version
écran ou Iphone sur

 

Rupture de stock

Droit dans le mûr

Fabcaro

« Dis, tu vas quand même pas faire ça ? »
Aah… le revoilà, le grand ado que vous étiez, tout plein d’idéaux, qui revient vous hanter et vous demande bien ce que c’est qu’être adulte.
Eh oui, après Le steak haché de Damoclès, il est ici question de maturité et toujours d’indécision, de décalage voire d’incommunicabilité.
Bref, de toutes ces choses qui font un être humain.
Dont l’humour.

 

Retrouvez ce titre réédité dans Steak it easy

Rupture de stock

Talijanska

Fabcaro

C’est comme une p’tite musique de manège, lancinante, qui vous pique et vous chatouille.
Et même un peu cynique sur les bords.
Mais de qui se moque-t-on ?
De nous tous. De la vie. De la mort.
Parce qu’il vaut mieux s’en railler…

Le steak haché de Damoclès

Fabcaro

On a tous quelque chose en nous de… Fabcaro.
Chacun pourra se reconnaître un peu dans ses courts récits d’inspiration autobiographique et c’est ce qui en fait leur force.
Les problèmes de communication et la faiblesse – si humaine – du personnage principal y donnent lieu à des situations décalées voire absurdes.
Préparez-vous à rire de vous-mêmes.

 

Retrouvez ce titre réédité dans Steak it easy

Rupture de stock

Cubik 2

Sylvie Fontaine

« En vertu du code des situations prohibées, on est passible de rectification quand on entre en contact avec une Boule ! Même les enfants le savent ! »
Irina avait raison et Walter ne risque pas de l’oublier. Mort ou vif : c’est ce que précise l’avis de recherche le concernant.
Irina et lui apprennent peu à peu à connaître leurs alliés, qui les aident à fuir la répression. Mais que représentent pour eux les sphères, tout aussi inquiétantes que fascinantes ?

 

Cubik 1

Sylvie Fontaine

Un monde totalitaire et anguleux, où le corps, objet de tabous, est contraint. Chaque être humain se voit conditionné à avoir la tête emprisonnée dans un cube isolant et surtout à ne pas entrer en contact avec les Boules, sous peine de sévère punition.

Ces étranges sphères, dont certains disent qu’elles apportent un message d’espoir, vont bouleverser la vie d’un jeune couple. Walter et Irina se trouvent ainsi entraînés malgré eux dans une histoire qui tout d’abord les dépasse…

D’un trait nourri d’expressionnisme, Cubik mêle l’angoisse à la satire sociale. Mettant en scène des personnages attachants parce qu’évolutifs et sensibles, ce récit, par ailleurs non dénué d’humour, soulève la problématique de la confrontation entre un système répressif et des individus en quête de leur véritable identité.

Rupture de stock

Là-bas

Sylvie Fontaine

Un homme poursuit son rêve qui se réalisera après un parcours initiatique.

Hong Kong Love Story

Mark Hendriks

Venue à Hong Kong interpréter un rôle dans une série B, l’actrice japonaise Tomoyo y tombe amoureuse. Mais comme chacun sait, quand on tombe, ça fait mal.

Une histoire à l’eau de rose ? Pas vraiment. Une héroïne emplie d’interrogations existentielles ? Pas seulement. Mark Hendriks réalise une caricature facétieuse du monde actuel, entremêlant réalité, cinéma, fantasme, rêve et surnaturel.

 

Le récit publié en deux parties dans la collection Crescendo Fighterpilot ! T1 et T2 n’est autre que le film dans lequel joue Tomoyo.

Fighterpilot T2 / À fleur de peau

Mark Hendriks

Invité chez son nouvel ami Saburo, Bob s’éprend de sa sœur Kimiko.
La jeune fille, férue de botanique, ne s’avère pas être particulièrement fleur bleue.

Fighterpilot T1 / Faune abyssale

Mark Hendriks

Durant la guerre du Pacifique deux aviateurs ennemis – le japonais Saburo et Bob le batave – se retrouvent sur une même plage. Alors qu’ils sont prêts à en venir au sabre, ils se découvrent une passion commune.

Ouverture

Ivana

Cet album regroupe trois récits :

Ouverture : À la fin du XIXe siècle, pendant l’ouverture de la première d’un opéra, le précieux chat de la prima donna s’enfuit. Toute l’organisation du spectacle va s’en trouver sérieusement chamboulée

La vie en face : Une jeune fille mythomane se crée son monde à elle.

Dans le doute… : Deux amis angoissés se côtoient sans vraiment se comprendre.

Comique de déstructuration, folie ordinaire, incommunicabilité : d’un trait réaliste souple et énergique, Ivana manie aussi bien le comique que le tragique, et sait, malgré la brièveté des récits, leur donner une forte densité.